NADIA ET LE SECRET DE L'EAU BLEUE

Nadia et la réalité
- Partie 3 -


Partie 3:

La salle du trône de Neo

Aller à la partie 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11
Retour à l'index de Nadia et la réalité


Saturne dévorant un de ses fils : une peinture de Goya

Une peinture vraiment très connue de Goya, l'effrayante "Saturne dévorant un de ses fils", au dessus de Néo, dans l'épisode 22. L'aviez vous remarquée ?

Quelques pensées...

  • Les gars de la Gainax sont remarquables ! toutes ces références culturelles montrent combien Nadia est un authentique chef d'œuvre de toute l'histoire de l'animation.
  • Pourquoi ont ils choisi cette peinture ? Il semble que le sens caché soit un tyran détruisant toute politique différente, comme la Néo Atlantis voulait le faire.
  • C'est pourquoi il est très important de noter que dans la peinture originale, Saturne (ou Chronos) a 2 yeux, alors que dans Nadia, il y en a juste un, semblable à celui de Gargoyle.

Information de base sur l'auteur et la peinture :

FRANCISCO DE GOYA Y LUCIENTES (1746-1828)

Peinture murale en toile transférée au Musée du Prado, Madrid (Espagne)

Cette peinture dérangeante est une des 14 connues comme les "peintures noires" avec lesquelles Goya décorait la salle à manger et le salon de sa maison appelées la "Quinta del Sordo", qu'il acheta en 1819 sur les bancs de la rivière Manzanares de Madrid. 70 ans après la réalisation de ces peintures, le propriétaire de la maison décida de les descendre des murs et de transférer les toiles pour restauration. Quelques années plus tard, il en fait don à l'état espagnol. "Saturne Dévorant un de ses fils" est un des six travaux décorant la salle à manger. Il représente un thème mythologique - au sujet du dieu Saturne ou Chronos - considéré comme une représentation allégorique du Temps. Le dieu dévora, pendant que le temps faisait tout ce qu'il créait, les enfants nés de sa femme Cybèle. Il craignait que l'un d'eux le détrône.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi))

 

Peintures dans la salle du trône :

C'est très intéressant ! Le mur entier de la salle du trône est recouvert de peintures célèbres ! Jeter un coup d'œil en dessous... A part "Saturne dévorant un de ses fils", au dessus de Néo, vous pouvez facilement voir de nombreux autres trésors d'art du monde.....

 

"La fusillade du 3 mai 1808" par F. Goya

Une autre peinture de Goya ! Il n'est pas facile de la remarquer (jetez un œil au dessus et vous comprendrez pourquoi JJ), même si elle apparaît plus que d'autres. Un peu d'informations de base sur cette peinture.

Huile sur toile

Musée du Prado, Madrid

En 1814 avec la défaite totale espagnole de Napoléon, Francisco Goya adressa une pétition au gouvernement espagnol pour lui permettre , dans un de ses travaux, de perpétuer avec ses pinceaux "les plus grands notables et actions héroïques de notre glorieuse insurrection contre le tyran d'Europe".

Le roi d'Espagne Ferdinand VII répondit en accordant à Goya la demande pour deux larges tableaux. Ensemble, le "2 mai 1808" et le "3 mai 1808" commémorent la brutalité et les bouleversements de l'occupation française en Espagne (1808 - 1814).

En contraste et comme un complément au "2 mai 1808", le "3 mai 1808" offre une récréation nocturne d'autres événements réels dans lesquels des citoyens de Madrid furent tués brutalement. Dans ce cas, le chaos de première image est remplacé avec une rigueur de composition qui est froide dans ses effets. La mort du madrilène au centre de la première image est transformée en une figure agenouillée en chemise blanche. Les soldats français vulnérables et désorganisés du jour précédent ont été regroupés pour former un mur de destructeurs anonymes. Ce qui était une composition diagonale est maintenant horizontale; les couleurs atténuées sont maintenant brutales ;

L'application mince de peinture cède à une application de peinture plus riche et plus agressive.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et a été pris ici. Cela vaut la peine de visiter si vous êtes intéressé par le sujet. Merci à Erik)

 

"La naissance de Vénus" par Sandro Botticelli

Un chef d'œuvre du monde de l'art, un trésor fait en Italie il y a 5 siècles, bien connu partout sur la Terre. Que puis je dire ? Les préférences de Néo en matière de peintures étaient incontestables. J

Informations de base sur la peinture :

1485 - Détrempe (peinture à l'eau) sur toile

musée des Offices, Florence (Italie)

Le patron qui commanda la peinture de Botticelli pour sa maison de campagne était un membre de la riche et puissante famille des Médicis. Lui même ou un des ses amis érudits, expliqua au peintre que c'était connu chez les anciens de représenter Vénus surgissant de la mer. Pour ces écoliers l'histoire de sa naissance était le symbole du mystère à travers de laquelle le message divin de la beauté vint en ce monde. Tout le monde peut imaginer que le peintre se mit au travail respectueusement pour représenter ce mythe d'une manière qui en valait la peine. L'action de ce dessin est rapidement compréhensible. Vénus émergea de la mer sur un coquillage qui est conduit au rivage par des dieux du vent volants au milieu d'une pluie de roses. Comme elle prend pied sur la terre, une des nymphes la reçoit avec un ample manteau pourpre. Ce dessin forme en fait un motif parfaitement harmonieux. La Vénus de Botticelli est si belle que nous ne remarquons que l'anormale longueur de son cou, la descente rapide de ses épaules et l'étrange parcours de son bras gauche tourné vers son corps. Ce travail profane a été peint sur toile, dont la surface à peindre était moins chère que les panels en bois utilisés en églises et dessins de cour. Une surface en bois devait certainement être impraticable pour un travail d'une telle gamme. La toile est connue pour avoir été le matériau préféré pour les peintures non religieuses et les sujets païens qui étaient quelques fois commandés pour décorer des villas de campagne au 15ème siècle en Italie.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et pris ici. Cela vaut la peine de visiter si le sujet vous intéresse. Merci à Erik.)

 

"PIETA' "
(Compassion)
by Giovanni Bellini

Magnifique... tout simplement magnifique... Bellini était un génie.

Informations de base sur la peinture :

peinture à l'eau sur bois

Pinacoteca di Brera, Milan (Italie)

Giovanni Bellini faisait partie dans beaucoup de choses des protagonistes d'un profond changement dans l'art vénitien. Parmi les artistes vénitiens, Bellini se lança avec encouragement dans le style du "tonalisme", qui donnait moins d'importance au design et aux graphiques que les moments forts des tons de lumière et de couleurs. Sa carrière ayant débuté à l'époque Titien, le vieux Bellini brisa encore les nouvelles tendances par l'ajout de scènes mythologiques et allégoriques à celles religieuses qui ont dominées l'art du 15ème siècle.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et pris ici. Cela vaut la peine de visiter si le sujet vous intéresse. Merci à Matteo).

 

"LES PLEURS" par E. Munch

Comme vous pouvez le voir en dessous, celle ci est un anachronisme ! En fait, elle est daté de 1893 !

Informations de base sur la peinture

1893 - Peinture à l'eau et pastel sur planche.

Le plus célèbre travail d'Edouard Munch a gagné énormément en popularité, spécialement depuis la seconde guerre mondiale. Peut-être que la peur existentielle rendue ici par l'artiste est devenue plus répandue durant les décennies récentes ? A l'arrière plan, sur la route avec une grille le long, nous voyons une figure : ses mains levées vers sa tête, yeux au regard fixe, bouche bée. Loin derrière sont deux hommes en chapeau élevés et derrière eux un paysage de fjords et de collines.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et pris ici. Cela vaut la peine de visiter si le sujet vous intéresse. Merci à Matteo et Markus.)

 

 

"NUDO SDRAIATO A BRACCIA APERTE" (la femme nue allongée avec les bras écartés) by Amedeo Modigliani

Le plus gros anachronisme : Modigliani l'a peint en 1917 !

Informations de base sur la peinture :

(1917)

En 1916, Modigliani commence à travailler sur sa série de nus. Il peint complètement une trentaine de ces nus, un dixième de son rendement total de peintures à l'huile.

Ce qui est intéressant, c'est qu'il n'a jamais

utilisé les femmes avec lesquelles il eut une relation durable comme Béatrice Hastings ou Jeanne Hebuterne comme modèles pour lui quand il peignait des nus. Au lieu de ça, Modigliani préférait utiliser des servantes de maison ou des serveuses, bien qu'il ait aussi utilisé des modèles professionnels quand l'art marchandait pour payer leur prix ce dont, le plus souvent, il ne pouvait avoir les moyens.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et pris ici. Cela vaut la peine de visiter si le sujet vous intéresse. Merci à Matteo)

 

"THE ARNOLFINI MARRIAGE" (Le mariage des Arnolfini) by Jan Van Eyck

Magnifique, n'est-ce pas ?

Informations de base sur la peinture :

1434 - Huile sur bois

Gallerie nationale, Londres

Ce titre a été donné traditionnellement à cette peinture parce qu'il avait été pensé pour être une forme de "certificat de mariage" pour Giovanni Arnolfini et Giovanna Cenami, qui se marièrent à Bruges en 1434. Lui était un marchant italien, elle la fille d'un marchant italien. Probablement, le peintre a été invité pour enregistrer ce moment important comme un témoin, juste comme un notaire devant être invité pour déclarer qu'il avait été bien présent à un acte solennel similaire. Cela expliquerait pourquoi le maître a poser son nom dans une position proéminente sur le dessin avec les mots latin "Johannes de Eyck fuit hic" (Jan Van Eyck était là). Dans le miroir dans le fond de la pièce, nous voyons scène entière reflétée depuis l'arrière, et là, ce qu'il semble, nous voyons aussi l'image du peintre et témoin.

(texte reproduit par son auteur original (pas moi) et pris ici. Cela vaut la peine de visiter si le sujet vous intéresse. Merci à Matteo.)

 

"La CREATION d'ADAM" par Michel-Ange

Informations de base sur la peinture :

1510 - Fresque

Chapelle Sixtine, Rome

Une incroyable scène du plafond de la chapelle Sixtine, Dieu créa Adam. La touche de la main de Dieu réveille Adam nouvellement créé et ainsi débute l'existence du genre humain. L'habileté, la symbolique dépeinte de l'acte donnant la vie est une des plus profondes et inspiratrices images jamais peintes. Commandée par le pape Julius II en 1505, un étudiant en médecine étudia récemment la partie haute de la fresque , montrant Dieu et des anges, ressemblant à un cerveau humain. Si vous vous en savoir plus, cliquez ici et/où ici.

(un grand merci à Nadège!)

Pouvez vous m'envoyer un e-mail si vous reconnaissez une autre peinture connue parmi celles de la salle du trône de Néo ? L'artiste ou le nom de la peinture seraient suffisants pour commencer une recherche. Merci beaucoup.



Copyright© Max 2002. Tous droits réservés ®

Tous les élémennts présentées sur cette page sont réservées à un usage strictement privé, merci. Un grand merci à Nadége Priqueler!